Une jeune compagnie peut rarement payer des milliers de dollars pour se promouvoir via une agence de communication. Certains entrepreneurs décident alors de créer eux-mêmes leurs publicités et leurs outils de communication. Pour le meilleur ou pour le pire.

Trois secondes suffisent pour séduire le consommateur, le laisser complètement indifférent ou le perdre à tout jamais. La concurrence est féroce entre les entreprises. Et se démarquer constitue un véritable défi dans tous les secteurs d’activité. Voici quelques conseils de base pour l’entrepreneuse autodidacte qui souhaite créer son propre matériel de publicité ou de communication.

Sept aspects à retenir avant de vous lancer

1. Unicité et originalité

Faites vos recherches. Brossez un portrait de la concurrence. Dégagez le positionnement et l’axe de communication de chaque compétiteur. L’exercice de débroussaillage terminé, ciblez un filon unique pour vous différencier, attirer l’attention de votre clientèle, la séduire et l’amener à vous choisir.

2. Un argument de vente vedette

Choisir un seul angle est souvent l’étape la plus difficile pour la gestionnaire d’entreprise. Son « bébé » est extraordinaire. Alors, elle veut parler de tout, tout, tout. Le consommateur, lui, ne peut retenir qu’un seul message clé : celui qui propose votre produit comme la solution idéale pour combler son besoin.

Sondez des clients potentiels pour dégager les motivations et les freins envers votre catégorie de produit. Vous ne pouvez pas tout deviner comme par magie. Vos futurs clients demeurent votre meilleure source d’information pour obtenir l’heure juste.

3. Un langage simple et facile à comprendre

Une entrepreneuse adore parler de ses produits et services. Normal, puisqu’il s’agit d’un sujet qui la passionne. Or, le langage est parfois technique et souvent complexe pour les non-experts.

En publicité, vulgariser l’information permet de faciliter la compréhension de votre offre de service. Pour y arriver, utilisez des termes simples et accrocheurs. En gros, vous devez expliquer clairement à votre client ce que votre produit lui permettra d’accomplir, de devenir ou de projeter.

4. Caractéristique du produit versus bénéfice client

Votre logiciel informatique peut traiter jusqu’à 40 dossiers en même temps et est composé du dernier bidule high-tech? C’est bien. Quels bénéfices votre client peut-il en retirer? Une performance accrue et un gain de temps? Une journée de travail plus simple? La possibilité de rentrer plus tôt à la maison rejoindre la famille? Une économie financière inestimable? Génial. C’est précisément ce que vous devez faire ressortir dans vos messages.

Une approche personnelle est toujours plus puissante qu’une approche linéaire présentant l’entreprise. Utilisez le « vous » dans vos messages et placez votre consommateur en premier dans votre réflexion.

5. Douze motivations client à considérer en publicité

• Être aimé ou apprécié
• Se sentir important ou valorisé
• Faire ou sauver de l’argent
• Rendre le travail plus simple et plus agréable
• Se sentir en sécurité
• Augmenter son pouvoir d’attraction (être sexy)
• Bénéficier d’un confort absolu
• Se distinguer des autres
• Se sentir responsable dans ses choix

6. Trois secondes pour séduire

En imprimé et en affichage: combinez un titre puissant et un visuel évocateur.

À la radio et à la télévision: les premières secondes de l’annonce doivent retenir l’attention de l’auditeur.

En marketing direct: on incite le client à considérer notre offre en utilisant des messages incitatifs sur l’enveloppe. On poursuit avec une approche et des bénéfices personnalisés dès les premières lignes de la lettre.

Dans un communiqué de presse: le premier paragraphe séduit et donne l’essentiel de la nouvelle (qui, quoi, quand, où, comment).

Pour une brochure de vente ou un catalogue: la couverture incite à tourner la page et à poursuivre la lecture.

Dans une présentation de vente: les premières diapositives piquent la curiosité et donnent le ton.

Sur un site Web: la page d’accueil propose une expérience de marque et redirige rapidement vers les sujets d’intérêts pour le visiteur.

Dans le cas d’un courriel ou d’une infolettre: la ligne sujet et l’adresse d’envoi influencent le taux d’ouverture.

7. Court, vendeur et axé sur l’action

La publicité ne vise pas seulement à divertir, mais bien à vendre. Au-delà d’un concept original et attrayant, la marque doit être suffisamment visible ou audible pour être retenue. N’oubliez pas de répéter le nom de l’annonceur jusqu’à la toute fin.

Lorsque vous sélectionnerez vos médias, articulez une séquence de communication en fonction de vos objectifs et guidez le consommateur vers l’étape suivante, jusqu’à l’achat final. Associez chaque pièce de votre campagne à une vocation précise dans votre argumentaire de vente (notoriété, drive-to-web, drive-to-business, expérience client, vente finale, service après vente, fidélisation, etc.). Chaque petit détail compte pour séduire votre client potentiel. Alors assurez-vous de créer une image de marque uniforme pour tous vos outils de même que sur les lieux de vente.

Enfin, cumulez des exemples de publicités ou de pièces de communication inspirantes et laissez-vous guider par le génie des créatifs plus expérimentés. Lorsque vous le pourrez, faites appel à des spécialistes pour vous accompagner dans le développement de vos outils et de vos campagnes. Entre-temps, à vos crayons entrepreneuses.


Bon succès!
Sabrina C. Professionnelle & Fabuleuse… en devenir!

Share Button